Jeu de maux…

2018-04-23T20:13:19+00:00 Humeurs|

Les Localos ont la sale manie des jeux de mots. Et quand arrive le 22, on ne peut s'empêcher de penser à Pinot-Pineau, car le 22, vlà les flics, c'est aussi Jugnot, simple flic. Tortueux ? Certes ! Mais ce serait comme de penser par raccourcis, par facilité. Et les plus puissants n'y échappent pas non plus. Une preuve ? La preuve ! Vous devez parler ruralité, on vous soupçonne d'être président des riches, voire presque pire d'avoir été élu par les villes et même les métropoles. Il faut dire que quand vous faites 89,68 % des voix au second [...]

République une ou différenciée ?

2018-04-23T20:14:30+00:00 Humeurs|

Bouteille à moitié pleine ou vide, qui sait ? Mais le passage du président en Corse a probablement de quoi satisfaire les autonomistes métropolitains et de désespérer les indépendantistes insulaires. Le principe de différenciation, de particularités territoriales et même d'identités a été réaffirmé, mais dans une République une et indivisible. On a du mal à croire que l'on puisse continuer à proférer que la République n'est qu'une, alors que nous la voyons plurielle et qu'elle ne soit pas divisée. Si ce n'était pas le cas, à quoi bon constituer un ministère, en charge de la cohésion des territoires ? N'est-ce [...]

Les Localos ? Pourquoi pas !

2018-02-05T18:05:20+00:00 Humeurs|

Les Localos, quel nom bizarre ! Ce n'est pas de l'espagnol ou du mexicain, pas d'orchestre de Mariachis, même si les membres fondateurs, tels les Dalton sont cinq, en comptant Rantanplan... Les Localos, c'est d'abord une filiation avec le local. On ne parle plus que de développement territorial, quand on parle encore français, voire de smart city quand on est déjà disruptif... Le local, qui n'est pas la commune, c'est ce qui fait creuset, pour changer le monde, c'est ce qui fait point d'appui, pour soulever le monde. Et il faut toujours passer par le local pour atteindre le global [...]

Accessibilité